Le métier de tailleur de pierre, un atout pour les pros du paysage

26 janvier 2022

Qu'il s'agisse de tailler des blocs de construction, de restaurer des monuments, de créer des escaliers ou des stèles funéraires, le tailleur de pierre est un métier aux multiples facettes de plus en plus plébiscité par les collectivités et les paysagistes. Découvrez comment ce métier d'artisanat peut vous accompagner avec les explications de Bruno Combernoux, Responsable de l'institut des métiers de la pierre chez Les Compagnons du Devoir.


La taille de pierre, une activité multisectorielle

De l'extraction du bloc de pierre à sa taille en atelier, en passant par la pose, le métier de tailleur de pierre est reconnu depuis des siècles. Avec ses outils traditionnels et contemporains, il maîtrise la stéréotomie (coupe de la pierre) comme personne et transforme ses tracés géométriques en un véritable Art, apprécié aussi bien dans la restauration de patrimoine que dans la construction durable ou encore la décoration.

Le tailleur de pierre est souvent multicasquettes. Spécialiste en gravure, en maçonnerie ou encore en sculpture sur pierre, ses compétences transversales lui permettent de répondre à des demandes complexes.

Chez le tailleur de pierre, il y a une expression artistique qui s'exerce dans le cadre du tracé.
— Bruno Combernoux

Davantage de débouchés dans la dynamique actuelle

Le tailleur de pierre est un métier millénaire qui a connu un grand succès. Et c'est toujours vrai en 2022 ! « Aujourd'hui, avec les différents plans de relance de l'État sur la restauration des monuments, il y a du boulot. À court terme, la part de l'habitat augmente dans la consommation des ménages et il y a donc du travail aussi concernant la décoration et les aménagements paysagers. » nous explique Bruno Combernoux, rencontré sur le salon Rocalia 2021.

Seule ombre au tableau : la production du tailleur de pierre, lorsqu'il travaille directement dans une carrière ou un atelier de transformation, qui est concurrencée par des produits venus de l'international. « Mais les chantiers ne sont pas délocalisables, et on a un des meilleurs systèmes de formation au monde en la matière. Cette compétence s'exporte facilement et le travail de la pierre français est très recherché à l'international » souligne Bruno Combernoux.

Retrouvez les 4 tendances de la pierre naturelle

Le métier de tailleur de pierre a besoin de la collectivité, et vice-versa

Les collectivités ont tout à gagner à utiliser une pierre naturelle locale pour leurs commandes publiques. Réversibles, facilement démontables et recyclables, les constructions en pierre naturelle répondent aux enjeux actuels. Ainsi, l'économie circulaire est préservée, comme l'illustre Bruno Combernoux : « On produit les blocs en France, nos artisans de la pierre naturelle ont du travail, et ils consomment ensuite localement. C'est un cercle vertueux qui permet en plus de protéger ce savoir-faire ancestral ».

Effectivement, en France, les métiers de la pierre constituent un patrimoine vivant et les ouvrages en pierre contribuent à la création du patrimoine bâti, et donc au développement du tourisme. Sans parler des avantages écologiques, esthétiques ou encore sociaux que nous avons développés dans cet article !

Le précieux savoir-faire du tailleur de pierre menace cependant de disparaître. Difficile de trouver des jeunes qui veulent se lancer dans ce métier aujourd'hui ! Les collectivités ont donc un rôle crucial à jouer : par le choix de la pierre naturelle française dans leurs projets (ce dont bénéficieront tous les métiers de la filière), et par leur implication pour promouvoir l'apprentissage et faire connaître les métiers d'artisanat aux jeunes.

Quand les paysagistes s'intéressent de plus près à la pierre naturelle

Issue du sol, la pierre naturelle se marie facilement avec le végétal. Sur Rocalia 2021, les paysagistes étaient d'ailleurs nombreux à s'intéresser à ce matériau et à s'interroger sur la manière dont l'incorporer à leurs aménagements paysagers, à l'image du mur en pierre sèche qui a donné lieu à une conférence sur le salon Paysalia.

« En tant que tailleur de pierre, on peut accompagner les paysagistes sur le bon usage de la pierre. On peut par exemple leur conseiller la pierre idéale pour un ouvrage en fonction de sa situation géographique, car les pierres n'ont pas toutes la même résistance au gel. » argumente Bruno Combenoux. « Ce qui serait intéressant, c'est de mutualiser les compétences dans le monde professionnel, de promouvoir les échanges intermétiers et d'intégrer la pierre naturelle dans la formation des paysagistes, et vice-versa. »

Sur les chantiers publics ou privés, le tailleur de pierre peut déployer tout un panel de compétences rares, pour des projets durables, responsables et même étonnants. C'est pourquoi Rocalia 2021 a présenté l'oeuvre « De rebus Naturae PROJECT », un mur de 2,47 m de haut pour 4 m de longueur, présentant toute l'ingéniosité des métiers du travail de la pierre.

L'avez-vous vu ?


Nos remerciements à Bruno Combernoux, Responsable de l'institut des métiers de la pierre chez Les Compagnons du Devoir.

© Crédit photos : Nicolas Rodet
 

Partager cette page :