Pourquoi construire en pierre naturelle : 6 avantages à connaître

22 avril 2021

Architecte spécialiste dans la pierre naturelle, Élisabeth Polzella ne cesse d'œuvrer pour la réhabilitation de ce matériau dans le secteur du bâtiment. Aujourd'hui, la pierre naturelle est un matériau « ami » : tout le monde l'aime, sans pour autant l'envisager en premier choix à cause de certaines idées reçues. Construire en pierre massive n'a pourtant que des avantages, comme l'a expliqué Élisabeth Polzella sur le salon Rocalia 2019, au cours de la conférence "Construire en pierre : plus de matière grise pour moins d’énergie grise".

© Crédit photo : Pascal Bois / SNROC

1. Unifier ancienne et nouvelle architecture

« On pointe souvent du doigt les constructions neuves comme n'étant pas très bien intégrées à l'existant », expose Élisabeth Polzella. « Avec la pierre naturelle, on peut unifier ces constructions avec les anciennes ».

Elle harmonise un ensemble architectural et se combinera toujours à merveille avec d'autres matériaux de construction. Que ce soit par sa couleur, sa texture ou sa structure, la diversité de la pierre naturelle est telle qu'elle s'intègre partout et ne dénature pas l'existant.

2. Un véritable impact social positif

« Construire en pierre naturelle, c'est valoriser aussi bien ceux qui construisent que ceux qui habitent » selon Élisabeth Polzella. Il y a en effet une réelle fierté à utiliser ce matériau dans un chantier et à vivre dans un tel bâtiment. La pierre naturelle s'inscrit également dans une économie circulaire et promeut les emplois locaux, non délocalisables, répondant ainsi à un enjeu de société fort.

De plus, souligne Élisabeth Polzella, contrairement à l'époque où tout se construisait en pierre massive, la durabilité moyenne des bâtiments actuels est tombée à 25 ans environ. Cela signifie que chaque génération sera confrontée à la décrépitude de ce que la précédente aura construit. C'est pourquoi la pierre naturelle n'est pas un choix anodin : au-delà de l'esthétisme, il s'agit bien de privilégier la durabilité, par altruisme pour les prochaines générations.

3. Une plus grande liberté architecturale

Vous avez l'impression que construire en pierre, c'est figer un bâtiment dans le marbre ? Rien de plus faux ! Comme le disait l'architecte suisse Luigi Snozzi : « Cherches-tu la flexibilité ? Bâtis toujours tes murs avec la pierre ! ». Un avis que partage Élisabeth Polzella, qui estime que l'on peut très facilement adapter un bâtiment en pierre naturelle, pour peu que la construction soit bien pensée en amont. Ce qui en fait un challenge d'autant plus intéressant pour les jeunes architectes !

« Si on ne peut pousser les murs, on peut faire évoluer l'usage d'une construction en pierre naturelle. À l'image des immeubles Haussmanniens, par exemple, que l'on peut couper en deux, en trois, transformer en bureaux, etc. » 

L’auberge de Dareizé (69), une construction neuve en pierre structurelle réalisée par Elisabeth Polzella.
© Crédit photo : Elisabeth Polzella architecte

4. Des chantiers à la conception et la construction qui sortent des sentiers battus

Opter pour la pierre naturelle, c'est choisir un matériau qui consomme peu d'eau et pas de sable, deux ressources naturelles qui se raréfient sous le rythme effréné de l'activité humaine. En conséquence, les chantiers sont plus propres et moins générateurs de déchets !

D'un point de vue d'architecte, c'est également l'occasion de retrouver le goût pour le dessin, explique Élisabeth Polzella : « Je connais beaucoup d'architectes qui prennent plaisir à construire en pierre massive. Des murs, ce ne sont pas que deux traits parallèles, et la pierre nous confronte à penser cette épaisseur. Cela nous oblige à reprendre la main sur les appareillages, à mieux organiser les temps de pose sur les chantiers, etc. »

5. Un investissement amorti sur le long terme

La pierre naturelle possède un autre grand avantage : c'est une ressource disponible et abondante, aussi bien à l'échelle nationale qu'à l'échelle locale. Les carrières de pierre tendre et de pierre dure sont nombreuses (voir la carte des carrières en France) et ce matériau ne coûte au final pas plus cher qu'un matériau synthétique, si la construction est bien pensée au départ.

Si les coûts d'investissement sont généralement plus élevés, ils sont rapidement compensés par la grande longévité des bâtiments en pierre massive, leur facilité d'entretien et leur faible besoin de maintenance. Sans oublier le fait que la pierre naturelle possède une très bonne inertie thermique, ce qui permet de faire de réelles économies en matière de climatisation et de chauffage.

6. Un bilan énergétique plus faible

« Aujourd'hui, on cherche à construire au plus vite, et c'est souvent au détriment de la qualité et de l'environnement », déplore Élisabeth Polzella. Le secteur du bâtiment est ainsi devenu le plus énergivore, et est la 2e activité en termes de rejet de CO2, juste après les transports. Si l'on compare le coût énergétique des matériaux de construction, la pierre naturelle affiche les meilleurs résultats avec 50 kWh / m3, contre 141 500 kWh / m3 pour l'aluminium, soit 2 800 fois plus !

La pierre naturelle occasionne moins de pollution par son circuit économique court, aucune énergie n'est requise pour la fabriquer puisqu'elle existe déjà à l'état brut, et ses déchets peuvent être aisément recyclés en graviers, remblais, etc.

Pour construire sain, durable et de qualité, la pierre naturelle rassemble tous les avantages dont on peut rêver. Venez découvrir plus en détail les roches ornementales et de construction sur le salon professionnel Rocalia !

Exposez au salon Rocalia
 

Partager cette page :

© 2020 Tous droits réservés.   Mentions Légales - CGU - Politique de confidentialité